MA CUISINE PASSE AU LAVABLE

La cuisine est la pièce la plus génératrice de déchets. D’ailleurs, c’est par là que je vous conseille de commencer lorsque vous vous lancez dans le zéro déchet. C’est pourquoi cette pièce est largement traitée dans mon livre “Objectif Zéro Déchet. Il y a tant à faire! Les courses, les contenants, le tri, le compost. C’est vraiment le point stratégique de la maison. Aujourd’hui, je vous parle de mes astuces pour passer du jetable au lavable dans la cuisine.

Stop au jetable!

Si vous êtes en tout début de démarche, vous devez surement avoir encore plein de “jetables” dans votre cuisine. Si si, regardez bien autour de vous: rouleau essuie-tout, couverts en plastique, film étirable, aluminium, sacs plastiques, éponges et j’en passe. Ne vous inquiétez pas! Des solutions existent. Mais tout d’abord, pas de gâchis, terminez tout ce que vous avez chez vous. Ensuite, n’achetez plus rien de jetable. Pour cela, il va falloir vous équiper en durable.

Faire la vaisselle

Commençons par votre évier. Habituellement, ou dans mon cas, on a autour de l’évier une éponge biface (jaune et grattant vert) que l’on jette assez régulièrement pour en racheter. Maintenant, j’ai des éponges et des brosses, qui prennent un peu plus de place certes, mais qui sont bien plus jolies et surtout durables! Bon, je suis nulle en couture donc non ce n’est pas moi qui les ai fait! Pour chaque création, je vous mettrai le lien de la créatrice qui me l’a fait. Entre imagination et côté pratique, ces créatrices ont su répondre à la demande des nouveaux Zéro Wasteurs. Je les ai d’ailleurs trouvées sur le groupe Facebook: ZD Productions.

Tawashi mon amie

Ma Kézako? Une tawashi est l’éponge zéro déchet par excellence! Fabriquée à la main avec de la récup et lavable à l’infinie. Bref, c’est THE truc cool que même les nuls comme moi peuvent fabriquer grâce aux nombreux tutos sur internet. Venue tout droit du japon elle peut être faite au tricot, au crochet avec de l’acrylique, de la laine ou du jersey ou grâce à un métier à tisser (à fabriquer soi-même) et des morceaux de vieux T-shirts. Quand je vous dis que c’est de la pure récup!

Tuto tawashi réalisé par la chaine Youtube

“Marie, les aventures de petite bête”

Encore plus fou avec 4 couteaux par la chaine

“La graine qui inspire”

Celle que j’ai, est en polyester lavable à 60°C. Elle a été faite par la très douée Coralie de Fée des perles et Bouts de laine. Vous pouvez voir d’autres de ses créations sur sa page Facebook. Elle fabrique également des savons (par passion et non pas à vendre) et des pochettes à savon comme celle sur la photo ci-dessous.

Bon plan:

Un tawashi et une pochette à savon à gagner du 13/06 au 17/06 minuit!

Éponge en tissu biface grattante

Le tawashis est très bien pour faire la vaisselle mais parfois il est nécessaire de gratter un peu plus pour enlever les résidus. C’est pour cela que j’ai fait appel à une autre créatrice pour me fabriquer une éponge, toujours lavable, biface avec un côté grattant. Là clairement, je n’aurai jamais su la faire moi-même! En plus d’être jolies, ces éponges sont très pratiques.

Vous pouvez retrouver les autres créations de Sylvia sur sa page Facebook: Comme mémé.

Bon plan: Une éponge BiFace à gagner du 14/06 au 17/06 minuit!

Brosses en bois

Avant de recevoir ces deux éponges, j’avais déjà investi dans une solution durable trouvée au magasin Biocoop de ma ville. Une brosse en bois avec la possibilité de mettre seulement le bout au compost lorsqu’il est très abîmé. Il y a un système de clip qui permet de changer la brosse. Néanmoins, cela fait plus d’un an que je l’ai et il fonctionne toujours très bien. J’ai également trouvé à la Biocoop un goupillon en soie et coton pour les biberons de ma grande fille.

Pour tout essuyer

Avant de passer au Zéro Déchet j’avais l’essuie-tout facile. Je fais la cuisine, hop un coup pour nettoyer les traces d’huile. On passe à table, hop le rouleau d’essuie-tout m’accompagne. Le nez qui coule, hop je me mouche dans une feuille d’essuie-tout. Bref, c’était l’indispensable à avoir sous la main. Il a été aussi le premier à disparaître dès que je me suis lancée dans l’aventure. Pour moi cela a été facile, par contre pour mon homme beaucoup moins. Pourtant, il existe de nombreuses solutions lavables pour le remplacer.

Bien entendu, on passe aux mouchoirs lavables pour les nez qui coulent. Puis, pour essuyer ou nettoyer rien de mieux que les bons vieux torchons et chiffons en micro fibre. Pour la table, de belles serviettes de tables lavables sont bien plus jolies au quotidien. Enfin, pour ceux qui auraient plus de mal à se passer d’une habitude bien ancrée, j’ai trouvé une créatrice qui fabrique des rouleaux d’essuie-tout lavables pratiques, jolis et écologiques. Dans ce rouleau il y a 10 feuilles déclipsables et lavables.

Vous pouvez retrouver toutes les créations de Christèle sur sa boutique A Little Market Eco Logik ou sur sa page Facebook.

Adieu film plastique

Le film plastique et l’aluminium nous semblent bien pratiques, voir indispensables en cuisine. Mais eux aussi peuvent disparaître! J’ai dans ma botte secrète deux solutions durables et lavable. La première est vendue par l’excellent site Sans BPA que je vous recommande: Les Bee Wraps.

En coton Bio et imperméabilisé à la cire d’abeille et à l’huile de Jojoba, il est naturellement anti-bactérien. Il peut vous servir à emballer des aliments ou des boites.

Bon plan: Si vous passez commande sur le site, pensez à vous faire parrainer (vous pouvez utiliser mon adresse mail: chermininous@gmail.com).

Concours: Un Bee Wrap à gagner du 12/06 au 17/06 minuit!

La deuxième solution est une création tout aussi pratique: Des couvercles en tissu Oeko-Tex vendus sur le site Ze’d Comme Zéro Déchets. Julie les fabrique artisanalement en Haute Normandie. Ils sont lavables à 60°C. Vous pouvez également suivre son actualité sur sa page Facebook.

Aussi appelés couvre plat ou charlottes, ces couvercles ont été bien pensés et existent en différents diamètres.

Bon plan: Un Code promo ZDFACIL. ela donne droit à -10% jusqu’au 30 juin 2017 sur les couvercles, à l’untié , en lot ou les kits multi formats.

Les sacs en plastique se sont envolés

Envolés oui mais plus dans la nature comme avant! Bien entendu, pour faire les courses j’ai de grands cabas soit en tissu soit en plastique épais datant de mon époque supermarché. Néanmoins, pour les achats de fruits ou de vrac il me fallait des sacs plus légers et petits. C’est pour cela que j’ai fait appel à ma copine Johanna qui fait de très belles créations sur sa boutique Little Zoey. Elle m’a fabriqué quelques sacs à vrac de différentes tailles. Les uns en toile de coton et les autres en voile. Parfait pour faire ses courses en vrac!

Le lavable est-ce vraiment éco [nomique] [logique]?

Forcément, tout ce lavable me rajoute des machines de linge à laver donc de l’eau et de l’électricité à utiliser. Néanmoins, quand vous additionnez tout ce que vous avez déjà dépensé jusqu’à aujourd’hui rien que dans l’achat d’essuie-tout et d’éponges le calcul est vite fait. Sans compter toutes les ressources que leur fabrication utilise et surtout leur fin inévitable à la poubelle. Pour moi, il n’y a pas de doute, le lavable est la solution à adopter! En plus, avec toutes ces créations vous avez pu voir que le lavable embelli votre intérieur et je suis sure que cela incitera vos proches à vous suivre.


Mon premier livre PARU le 7 avril 2017: un guide pratique zero dechet

Pour en savoir plus: Objectif zéro déchet

Pour acheter le livre c’est par là !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *