Courses Zéro Déchet

Thés et tisanes : VRAC vs SACHET

La réponse évidente pour un adepte du zéro déchet est : choisir des thés ou des tisanes en vrac biensûr.

Ainsi une grande partie des emballages est éliminée. On vient avec son bocal chez son marchand préféré et on se sert d’une boule à thé ou d’une théière nomade. Limpide.
Oui, mais parfois il y a un sachet. Dans les restaurants, en voyage, quand il n’existe pas de vrac d’une marque que j’aime… Et dans ce cas comment choisir ceux qui respectent au maximum l’environnement tout en préservant le goût ? Analysons le contenu d’une boite.

Mes critères :

Plusieurs éléments composent l’emballage et nous pouvons à chaque fois considérer quelques critères qui rendent l’emballage tolérable :

  • le thé lui même : difficile d’obtenir l’emballage mais globalement le thé de France, ça n’existe pas. Donc il vient de loin, très loin, apriori dans de grands sacs… comme pour la vente en vrac.
  • le sachet dans lequel est le thé : proscrire le sachet « crystal » (goût neutre mais déchet horriblement plastique) pour privilégier le sachet papier classique et sa version plus couleur nature, compostables (je ne vois pas d’impact sur le goût mais je ne suis pas une puriste)
  • la ficelle : en coton nouée entre l’étiquette et le sachet, pas de colle, pas d’agrafe surtout ! Sinon ce ne sera pas compostable.
  • l’étiquette : nouée elle aussi, imprimée avec des encres biodégradables et hop compost
  • l’emballage fraîcheur individuel : le secret de la préservation du goût et le cauchemar zéro déchet : sachet plastifié et thermocollé ou collé. Surtout pas de blister comme nous en voyons tant !
  • la boîte à thé : carton recyclable avec des impressions également végétales (notamment soja)
  • le suremballage : il n’en faut pas ! Mais combien de blisters plastiques j’ai vu !? Argument premier : conservation des saveurs et éviter les sachets individuels…

Les meilleurs thés et tisanes :

J’ai passé au crible plusieurs marques de thé/tisane présents au salon Natexpo (vous vous souvenez de ma visite ?), aucune ne survit à l’équation gestion de l’emballage / fraîcheur.

Deux sont quasi au rendez vous :

  • YogiTea : Cette marque de tisanes a fait le choix volontaire de vendre en sachet pour préserver la répartition des ingrédients (certains tombaient au fond de la boîte). Malheureusement ils utilisent encore un sachet individuel plastifié et collé.
  • Pukka : Les tisanes sont également vendues en sachet individuel plastifié. Une promesse m’a ét faite sur des recherches en cours sur la colle pour rendre le sachet compostable.

J’ajouterai Numi qui transforme sa production car certaines gammes restent encore agrafées. Les thés possèdent également ce sachet plastifié et collé.

D’autres marques sont en transition et m’expliquent manquer de moyens pour investir sur des machines différentes ou une certification éco-responsables. Admettons…

Les marques de thés et tisanes qui peuvent s’améliorer :

En queue de peloton certaines marques ne saisissent même pas le problème. Je ne citerai qu’un triste exemple : Le Bénéfique. Une idée géniale à l’origine : prendre une plante, lui mettre une étiquette, la mettre à infuser dans une tasse d’eau chaude. Simple. Beau. Un compte Instagram superbe.

Mais j’ai vite déchanté lors de notre échange :

  • L’étiquette glisse, on la colle,
  • La plante s’abîme, on la met dans des sachets individuels
  • Ces sachets cachent la plante, on les met dans un beau plastique brillant
  • La boite cache les sachets, on y fait un hublot plastique,
  • La boite prend la poussière, on y met un blister.

Tout m’a été expliqué comme étant logique imposé par le marché. Belle idée devenu un contre exemple zéro déchet. J’en pleurerais.

Bilan

Ce serait formidable que chacun puisse bénéficier de produits issus d’une réflexion globale incluant le zéro déchet. Ainsi nous pourrions choisir sans culpabiliser ou presque entre vrac et sachet. Amis vendeurs de thé et de tisanes, nous comptons sur vous !


Comments

comments

Previous Post Next Post

You Might Also Like

3 Comments

  • Reply Cécile Fagot 8 mai 2018 at 17 h 16 min

    Merci pour cet article qui eclaire un peu plus sur les sachets.
    Je saurais quoi choisir pour le voyage.
    Cela dit, ayant gouté au tjé en vrac, je peux difficilement m’en passé. Quand je ne suis pas chez moi et qu’on propose en sachet, je bois mais suis obligé de sucrér. À moins qu’il s’agisse d’une marque de qualité, on trouve cela dans des vraies salon de thé, ou des bons restaurant, le reste du temps les gens ont une marque économique et pas toujours écologique.
    Si ça devait vraiment, me manquer j’obterai pour la tasse à infuser de voyage et dans une boite métallique un de mes thés préférés.
    Cert es ça a un coup, mais c’est une idée kdo intéressante et zd. Un investissement à ling terme.

  • Reply Lise Lefort 11 mai 2018 at 21 h 08 min

    Testés et approuvés, les tisanes et thés artisanaux produits par Emilie Joannes et sa marque « infuZion » https://www.facebook.com/infuZion.delaTerrealatasse/
    Des plantes rien que des plantes, pas d’arômes ajoutés, pas de sucres et pas de colorants !!

    • Reply Lenka 26 juillet 2018 at 18 h 41 min

      Merci, je vais tester 😉

    Leave a Reply