Tissus écologiques et biologiques Lequel choisir?
COUCHES LAVABLES

Tissus écologiques & biologiques – lequel choisir

Les tissus écologiques et biologiques, issus de procédés de fabrication éthiques et respectueux de l’environnement, sont de plus en plus nombreux sur le marché. Vêtements, accessoires, ameublement, accessoires pour enfants etc., on les retrouve désormais partout. 

Quelles sont les différentes matières disponibles ? Ont-elles les mêmes propriétés que leurs équivalents synthétiques ? Quel tissu pour quel usage ? Petit tour d’horizon des principales matières écologiques que vous retrouvez désormais dans vos objets du quotidien.

Tissus écologiques et biologiques Lequel choisir?


Le bambou, la star des tissus écolos

Vêtements, sous-vêtements, sacs à main, couches lavables, on retrouve le bambou vraiment partout. La fibre de bambou possède notamment des propriétés naturelles étonnantes : absorbante, antibactérienne, anti-UV, anti-odeurs etc. Attention toutefois, si le bambou semble être le textile écolo idéal, ce n’est malheureusement pas toujours le cas. En réalité, on distingue trois types de tissus fabriqués différemment à partir du bambou. Et tous ne sont pas respectueux de l’environnement.

bambou tissu

La fibre de bambou 

C’est la fibre naturelle de la plante récupérée sur ses parties préalablement séchées et découpées, ou à partir de son liber (partie interne de l’écorce). La fibre de bambou n’est pas transformée, par aucun procédé chimique ou autre d’aucune sorte. Cependant, c’est aussi celle que l’on retrouve le moins fréquemment sur le marché.

La viscose de bambou

La viscose, d’une manière générale, est une fibre synthétique fabriquée à partir d’une matière première naturelle : la cellulose que l’on retrouve notamment dans l’écorce des arbres. Le bambou permet, lui aussi, de fabriquer de la viscose. Agréable à porter, fine, douce, absorbante, la viscose n’en est pas moins issue d’un procédé de transformation polluant. Ce procédé fait appel à plusieurs produits chimiques tels que la soude caustique, le sulfate de soude ou encore l’acide sulfurique.

Lorsque vous achetez des produits en bambou, méfiez-vous. Vous pourrez parfois lire les mots « bio » ou « écologique » ou même « fibre de bambou » sur les étiquettes. Alors qu’il s’agit de viscose de bambou, chimiquement transformé. D’une matière première verte, on arrive à un textile synthétique obtenu par un procédé de fabrication non respectueux de l’environnement.

Le tencel ou lyocell de bambou

Le tencel ou lyocell est un procédé de fabrication qui permet d’obtenir un tissu proche de la viscose, mais par une méthode écologique. Ici, au lieu d’utiliser des produits chimiques tels que l’acide sulfurique ou la soude caustique, on utilise un solvant non toxique pour l’environnement : l’oxyde d’amine. Par ailleurs, ce solvant est ensuite récupéré et réutilisé intégralement. 

Ainsi, la fabrication de lyocell entre dans une démarche zéro-déchet. En effet, elle ne produit aucun sous-produit nocif, et utilise des produits recyclables. On retrouve également fréquemment du lyocell d’eucalyptus de chêne ou encore de bouleau, qui sont des arbres ayant aussi l’avantage d’être très peu gourmands en eau.

La fibre de bambou est une merveille de la nature. Ses propriétés permettent de fabriquer de nombreux produits et objets de notre quotidien. Attention cependant, renseignez-vous un maximum sur la provenance du bambou et surtout le mode de fabrication du tissu que vous vous apprêtez à acheter, si vous souhaitez vraiment faire un achat écologique.

Coton classique ou coton bio ?

Mettre une étiquette « bio » sur un produit ne suffit plus. Le consommateur a besoin d’être informé avec précision sur ce qu’il achète. Ainsi, y a-t-il une différence entre du coton bio et du coton classique ? Cette différence justifie-t-elle de privilégier le coton bio dans vos achats ? Pour faire court, oui et oui. Entrons maintenant un peu plus dans les détails.

coton biologique

Le coton classique

Sa production est un véritable désastre écologique. Elle nécessite l’utilisation intensive d’insecticides, mais aussi d’une quantité incroyable d’eau (jusqu’à 30 000 litres pour produire 1 kg de coton). Le blanchiment du coton nécessite là encore de faire appel à des produits toxiques. Ainsi, pour la fabrication d’un seul t-shirt, ce sont près de 3000 litres d’eau et 150 grammes de produits chimiques qui auront été utilisés.

Le coton bio

Le coton bio est quant à lui la preuve que l’on est capables de fabriquer les mêmes choses de manière propre. Il est cultivé à base d’engrais naturels, et on utilise deux fois moins d’eau. Pour vous assurer que le tissu que vous achetez est bien du coton bio, vérifiez qu’il possède la certification GOTS (Global Organic Textile Standard).

Pour finir, le coton bio possède les mêmes propriétés, donc les mêmes avantages, que le coton classique. Vous pouvez donc participer à la préservation et la protection de notre environnement sans avoir à vous passer de vos textiles préférés.

La fibre de chanvre

Comme le bambou, la fibre de chanvre est l’une des nouvelles stars des tissus biologiques. Très résistant, le chanvre pousse très facilement dans nos régions. Tellement facilement qu’il ne nécessite aucun produit chimique et aucune irrigation pour s’épanouir. La fibre de chanvre est donc la fibre la moins polluante à produire. 

chanvre tissu

Pour ne rien gâcher, elle possède des propriétés similaires à celles du bambou :

  • Antibactérienne
  • Antifongique
  • Anti-UV
  • Absorbante
  • Etc.

On retrouve la fibre de chanvre un peu partout dans nos objets du quotidien : vêtements et accessoires, chaussures, tapis d’isolation, litières pour animaux, couches lavables etc.

Le lin

Il est un incontournable des tissus écologiques. Peu gourmand en eau, il est aussi zéro déchet, puisque toute la plante peut être réutilisée. C’est par ailleurs en France qu’on en retrouve le plus, puisque nous sommes les leaders mondiaux de la culture de lin. Un tissu made in France, donc, léger et confortable, idéal pour les vêtements d’été, mais aussi les sacs réutilisables, l’ameublement etc.

lin tissu

Le polyester recyclé

Il fait exception puisqu’il s’agit d’un tissu purement synthétique. Très utilisé dans le prêt-à-porter, il reste confortable, léger et polyvalent, donc apprécié pour les vêtements du quotidien. Cependant, plutôt que d’en faire un déchet qui ira polluer notre planète, certains ont eu la bonne idée de le recycler. Après tout, le zéro déchet ne consiste pas seulement à ne plus produire de déchets, mais aussi à savoir réutiliser les matériaux malheureusement non recyclables qui existent déjà. 

Beaucoup de tissus appelés « synthétiques » sont issus d’une matière première naturelle, comme la viscose, mais pas seulement. Ainsi, outre le type de textile que vous achetez, il faut aussi et surtout faire attention à la manière dont il a été fabriqué. Pour s’inscrire dans une démarche écologique, bio et zéro-déchet, un tissu écologique doit soit avoir été transformé le moins possible, soit par des procédés non-toxiques, respectueux de l’environnement, et sans sous-produits non recyclables.

Comments

comments

Previous Post Next Post

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply