COMMENT CRÉER SON ENTREPRISE ECOLOGIQUE
CONSULTING ZERO DECHET

COMMENT CRÉER SON ENTREPRISE ECOLOGIQUE

Créer son entreprise écologique est un rêve que nous sommes nombreux à avoir et que j’ai le plaisir d’avoir réalisé. Depuis bientôt un an j’ai posé ma démission de mon CDI en 35 heures. Pourtant j’étais chargée de communication dans une société éco-responsable. Afin de me lancer dans l’aventure de l’auto-entrepreneuriat, j’ai quitté cette situation stable. Aujourd’hui, je peux fièrement dire que je suis consultante en réduction des déchets. Mais en réalité j’ai bien d’autres casquettes. Depuis quelques mois, vous êtes de plus en plus nombreux à m’envoyer messages privés et mails pour me demander quelles études ou quelle formation m’ont menée à ce métier. C’est pourquoi j’ai rédigé cet article afin de vous faire part de mon expérience personnelle.

COMMENT CRÉER SON ENTREPRISE ECOLOGIQUE


Trouver son Ikigai

Je vous l’expliquais déjà il y a un an dans cet article où je vous parlais de la recherche de mon Ikigai. A l’époque j’étais en pleine tourmente: me contenter de mon CDI dans un milieu qui me plait ou suivre mon instinct profond et me lancer en tant que consultante en zéro déchet? Finalement, je n’aurai pas longtemps hésité car 3 jours seulement après avoir écrit l’article, ma démission était posée sur le bureau de mon patron. Je me sentais prête à créer mon entreprise écologique.

Cependant, chaque situation est différente et dans d’autres circonstances je n’aurai pas pris le risque de démissionner sans même avoir le droit aux indemnités chômage. Néanmoins, si vous lisez cet article c’est que, sans doute, vous vous retrouvez confronté au même dilemme que moi. Je vous conseille déjà de consulter le très bon site « Pose ta Dem’ » ainsi que le groupe qui m’a été d’une grande aide.

IKIGAI

Ensuite, ne prenez pas de décision hâtive. Votre choix peut impacter toute votre famille, il faut donc bien réfléchir avant de vous lancer. Enfin, si votre décision est prise, il va falloir être sur tous les fronts. Par exemple, moi je suis consultante en zéro déchet, je donne des conférences, mais je suis également auteure, blogueuse, rédactrice web et même correspondante pour le journal local. Sans toutes ces casquettes je n’aurai pas réussi à me sortir un smic tous les mois depuis le début de la création de mon entreprise.

De plus, grâce à toutes mes activités je me suis crée un réseau solide qui me permet de ne pas avoir à prospecter pour trouver du travail. Les recommandations me permettent d’être régulièrement contactée. Mais revenons au début.

Quelles études et formations pour créer son entreprise écologique?

C’est une question que vous me posez très souvent. Et bien je serai bien embêtée de vous répondre car moi-même je n’ai suivi ni l’un ni l’autre! Pour tout vous dire j’ai eu mon Bac littéraire et un BTS tourisme. Autant vous dire que mon parcours n’est vraiment pas lié à mes études mais bien à mes expériences sur le terrain. En fait, le plus juste est de dire que je suis autodidacte comme la plupart de mes collègues dans ce domaine. En effet, l’écologie est sur toutes les bouches maintenant, mais il y a 5 ou 10 ans, c’était un thème encore très marginal.

agriculture bio

Pourtant des études existent dans ce domaine. Mais elles ne débouchaient pas sur le métier de consultant ou de coach en zéro déchet. Ce genre de métier est assez nouveau. Tout comme le métier de blogueur, influenceur ou créateur de contenu. Ce sont des métiers qui sont apparus avec le développement d’internet. Encore plus ce qui tourne autour du zéro déchet qui est un concept très récent.

Alors pour commencer à répondre à ce besoin, j’ai crée une formation en vidéo expliquant les fondamentaux du Zéro Déchet. Ce cours en ligne explique les bases du Zéro Déchet et les premiers conseils pour se lancer. En fait, c’est exactement ce que j’explique lors de mes conférences. Le plus important étant de donner des informations simples et accessibles à tous et à toutes.

cours vidéo zero dechet

Une formation complète pour devenir Ecopreneur

Si de votre côté, vous ne savez pas trop comment vous y prendre ou par quoi commencer et que vous souhaitez vraiment vous former aux métiers de l’écologie, le site Ecopreneur propose une formation sérieuse et très complète. Grâce à cette formation d’un an, tout le monde peut créer son entreprise écologique.

Benjamin Broustey, le créateur de cette formation est connu depuis longtemps pour ses vidéos autour de la permaculture et de son site Permaculture Design. Cette année, fort du succès de l’année précédente, il forme de nouveau un groupe d’ecopreneurs. Cependant, vous ne pourrez vous inscrire que du 20 au 26 janvier 2020. Ne ratez pas le coche sinon il faudra attendre de nouveau un an.

La formation Ecopreneur pour créer son entreprise écologique

La formation se déroule sur 12 mois, est entièrement en ligne (avec un séminaire en présentiel).

Elle est composée de vidéos reçues régulièrement dans la semaine, qui sont orientées sur les cours, et sur l’entretien de votre motivation. A l’issue de celle-ci vous pouvez appliquer directement les exercices ou bien attendre le week-end pour les faire.

Chaque mois, le point est fait lors d’un webinaire de questions/ réponses. Vous aurez ainsi des réponses à vos questions postés préalablement, même si vous ne pouvez être présent. La conférence en ligne est enregistrée. Vous entendrez donc vos réponses, les questions et réponses des autres Ecopreneurs, que vous vous poserez surement aussi à un moment donné.

Tous les webinaires et toutes les vidéos sont enregistrés et consultables et téléchargeables à tous moments. Vous avez accès à vie à votre programme. Il n’est donc pas obligatoire de suivre un rythme, on peut aller plus ou moins vite, selon le temps à consacrer à son projet.

Une rencontre d’un week-end en milieu d’année avec conférenciers, réseautage, entraide et célébration. Cette rencontre fait partie intégrante de votre programme de formation, sans surcoût (hors logement).

Vous disposez d’Un groupe Facebook privé à la communauté très active, pour rencontrer des Ecopreneurs près de chez vous, pour échanger et partager avec une communauté unie.

Ma formation de consultante en zéro déchet

Alors comment me suis-je auto-formée et surtout comment puis-je aujourd’hui affirmer avoir une certaine expertise dans ce domaine? Et bien j’ai combiné travail, expérience personnelle, beaucoup de lectures et un soupçon de chance. Mais plus précisément, voilà comment j’en suis arrivée à ce titre qui peut faire rêver. Tout a commencé par mon expérience personnelle lorsque je me suis lancée dans le zéro déchet début 2015. Et c’est bien ça qui est important: faire les choses pour soi, par envie avant de le faire pour en vivre. Puis, comme j’ai toujours aimé écrire et partager mes expériences, j’ai lancé ce blog et la page Facebook. Bien entendu, quelques centaines de personnes ont commencé à lire ce que je faisais. Cependant, ce qui a vraiment lancé Le Zéro Déchet Facile ce sont les défis que je lance une fois par semaine pour avancer ensemble. Ces défis ont donné envie à d’autres de nous rejoindre et aujourd’hui nous sommes une belle communauté de plus de 40 000 personnes.

Le blog, un outil indispensable

Le blog a été mon point de départ. Mon ouverture sur un monde qui m’a ouvert énormément de portes. Mais j’y reviendrai en détails. En attendant, aujourd’hui, le blog est un outil indispensable pour toute activité professionnelle. Non seulement cela humanise une société, une marque ou un professionnel. Mais en plus, écrire des articles de blog permet d’améliorer le référencement de son site sur internet. Et donc, de se retrouver plus facilement dans les résultats de recherches de potentiels clients. Vous pouvez aussi partager vos actions via le blog et donc assoir votre légitimité au fur et à mesure de vos actions. Dans mon cas, ce blog m’a apporté tout ce qui me fait vivre aujourd’hui. Cependant, avant qu’il ne me « rapporte », je l’ai bichonné pendant des années, bénévolement, simplement par plaisir. Et c’est bien cette information qu’il faut retenir:

Je ne suis pas devenue consultante en zéro déchet du jour au lendemain. Je n’ai pas commencé à gagner ma vie le premier jour. J’ai travaillé gratuitement pendant près de 4 ans avant que mon loisirs ne devienne un métier rémunérateur.

Créer son entreprise écologique: plusieurs métiers existent

Je disais donc que le blog était mon premier « travail » écologique. Aujourd’hui, je me fais rémunérer pour écrire des articles sur mon blog. Mais attention, pas n’importe quoi, ni n’importe comment. Lorsque vous voyez la mention « article sponsorisé » à la fin d’un de mes articles de blog c’est qu’une marque m’a rémunérée pour parler d’elle dans cet article. Maintenant je vous invite à regarder quelles sont les marques avec lesquelles j’ai collaboré. Uniquement des marques éco-responsables répondant réellement à un besoin ou facilitant votre démarche vers le zéro déchet. Ceci est le second point à bien retenir:

Pour gagner sa vie dans le domaine de l’écologie, les valeurs morales et éthiques sont essentielles.

De blogueuse à auteure

On peut donc dire que mon premier métier dans l’écologie c’est d’être blogueuse ou plus joliment « créatrice de contenu » dans la thématique zéro déchet. Cependant, comme je vous le disais plus haut, le blog m’a ouvert d’autres portes. En effet en 2016 une première maison d’édition m’a demandé d’écrire mon guide pratique « Zéro Déchet pas à pas« . Puis, en 2017 une seconde maison d’édition m’a proposé d’écrire un agenda anti-gaspi. Enfin, cette année j’ai sorti un almanach « 365 gestes pour notre planète ». Et il se pourrait que de nouveaux projets d’édition soient en cours pour 2020.

livres monica da silva

Me voilà donc devenue auteure. Alors, le mot fait rêver, mais je vous assure que les droits d’auteur pas du tout! C’est simple: je touche environ 0,70€ par livre vendu. Autant vous dire qu’il va falloir que pas mal de monde passe au zéro déchet pour que je puisse un jour m’acheter une tiny house avec ces droit d’auteurs :). Il faut également penser à toute la promotion qu’il faut faire autour de la sortie de ce s livres. Et cela gratuitement: salons, événements, dédicaces sont autant d’heures de travail non rémunérées mais nécessaires. Cependant, j’en suis très fière. Et puis cela ajoute une réelle renommée à mon statut de consultante en zéro déchet. De plus, un euro est un euro et mes droits d’auteur m’ont néanmoins permis de compléter mes salaires.

Conférence Zéro Déchet

La plupart d’entre vous me demandent comment devenir « coach en zéro déchet ». Alors déjà, je n’aime pas le son de ce titre. C’est très personnel, mais je trouve que le terme « coach » n’est pas du tout adapté à la sensibilisation à la réduction des déchets. Même « consultante » ne me plait pas totalement. Je préfère bien plus le terme « conférencière » en zéro déchet. Mais il est vrai que c’est comme ça que j’y suis venu moi. En effet, je n’ai pas cherché à le devenir et je n’ai donc pas donné d’atelier avant que l’on vienne me le demander.

En l’occurrence, les premières demandes ont tout de suite été pour donner des conférences autour de ma vie zéro déchet et non pas des ateliers. Ce que les gens cherchaient à l’époque, c’est un exemple, une expérience de vie. Et en cela les conférences sont les meilleures supports pour en parler. Dans mon cas, j’ajoute toujours un moment de questions/réponses, de débat ou tout simplement d’échange à la fin. Car j’estime que la meilleure façon d’avancer c’est de partager nos propres expériences et questionnements avec les autres.

conférence ZD au travail monica DA SILVA

Donner des ateliers autour de l’écologie

Une bonne façon de créer son entreprise écologique c’est de proposer des ateliers pratiques. D’ailleurs, je reçois beaucoup de demandes de ce genre que je décline. Tout simplement parce que je n’ai ni la fibre ni les compétences. En effet, les ateliers tournent souvent autour du DIY, fabrication de produits ménagers et autres coutures. Honnêtement, je ne suis absolument pas manuelle, ni très créative. Chacun son métier! Et le mien c’est d’écrire et de parler ). Par contre, si vous, vous avez envie de vous lancer, il y a de véritables opportunités à saisir!

D’ailleurs, j’ai finit par proposer moi aussi des ateliers. Mais uniquement sur ce que je connais vraiment et que je pratique: l’initiation aux couches lavables! J’ai également écrit un e-book à ce sujet.

Argent et écologie

On ne peut pas parler d’entreprise sans parler d’argent. Malheureusement, c’est un sujet très tabou en France et encore plus quand la thématique est l’écologie. Je gagne ma vie grâce à l’écologie en la promouvant. Pour moi, c’est le concept idéal! Tant qu’il nous faudra de l’argent pour payer un logement, ses courses ou tout autre besoin, je n’aurai aucune honte ni culpabilité à gagner le mien en faisant des choses bien pour la planète.

Malheureusement, ce n’est pas l’avis de tout le monde. En effet, je ne compte plus le nombre de réflexions que j’ai pu avoir en critiquant le fait que mes livres soient payants ou que je mette en avant des liens affiliés. Au début cela me mettait très en colère et j’essayais de justifier mes choix avec lesquels je suis vraiment en accord. Mais aujourd’hui, je ne perds plus de temps à cela et je vous conseille de ne pas vous y attarder non plus.

Il ne vous viendrai pas à l’idée de dire à votre boulanger de vous donner une baguette gratuite car la faim est une nécessité et que la nourriture devrait être gratuite. L’écologie et est une nécessité, la promouvoir est une mission que je me suis donnée mais mon travail et mon expertise ont de la valeur. Et je préfère autant être payée pour mon savoir écologique que pour un autre travail salarié sans but éthique.

Alors, lancez-vous, le monde a besoin du vous!

Vous le voyez, créer son entreprise écologique est une vraie bonne voie à suivre et il y a encore tant à faire que vous trouverez forcément chaussure à votre pied. Cependant, formez-vous, entourez vous d’un bon réseau et mettez toute votre passion dans l’action!


Cet article contient des liens affiliés.

Comments

comments

Previous Post Next Post

No Comments

Leave a Reply