zéro déchet coute cher
ZERO DECHET

Passer au zéro déchet coûte cher

Passer au zéro déchet coûte cher. Vrai ou faux, nous allons en parler dans cet article avec Emy du blog Madame Bocal, qui a accepté d’être mon invitée. Voici son témoignage.

Lors de mon passage au mode de vie zéro déchet, j’ai voulu m’équiper. Bocaux, gourdes pour toutes la famille, pochons en tissu, passoire en inox, boites en verre, brosse à dents en bambou… Dans un premier temps je me suis dit « c’est bien beau tout ça mais ça, mais finalement le zéro déchet coûte cher ! ».
Oui, s’équiper coûte cher (objets réutilisables, virer le plastique). Acheter BIO coûte plus cher. Acheter éthique coûter cher. Et j’en passe. Mais il ne faut pas s’arrêter à cette première idée.

“Le zéro déchet coûte cher, ce n’est pas pour les petits budgets.”

J’entends souvent cette phrase. Lorsque que l’on parle de zéro déchet on pense d’abord à acheter bio, en vrac, français, éthique mais prenons les choses différemment. Quand on est dans ce mode de vie depuis plusieurs années, on a une vision différente. Pour moi le zéro déchet rime avant tout avec acheter moins mais mieux: achats d’occasion, réutiliser, louer, prêter, réparer. Mais aussi avec s’entraider, limiter les voyages en avion, fabriquer avec de la récupération plutôt qu’acheter neuf. Toutes ces solutions sont plus économiques donc devraient intéresser les petits budgets. Si vous ne faites que cette partie pendant plusieurs années c’est déjà un grand pas ! Ensuite, une fois les économies réalisées, vous pourrez vous équiper ou passer au bio petit à petit.

Économiser grâce au zéro déchet

Je n’ai jamais calculé le coût d’un bidon de lessive maison contre un acheté dans le commerce. Ou encore le prix d’un plat industriel contre un fait maison. J’ai toujours admiré celles qui prenaient le temps de le faire. Ceci-dit, je sais ce que ce mode de vie m’a fait économiser 1000 € par an. Et ça c’est significatif pour moi. Avant, je dépensais 500€ environ pour 3 par période de soldes (hiver et été). En changeant mon mode de vie, je n’ai pas acheté de nouveaux vêtements pendant 2 ans. J’en avais d’avance pour les enfants. Maintenant je les achète en seconde main.

Investir pour mieux économiser

Au début Monsieur me répétait souvent qu’il ne voyait pas les gains d’argent lié au zéro déchet, que l’on avait dépensé plus pour s’équiper, acheter de la viande et fromage de qualité. Cependant, ce gain de 1000€ est le plus représentatif pour moi. En effet, j’ai continué ma démarche en regardant sur la globalité et dans le temps.
Acheter des couches lavables, cotons démaquillants réutilisables, culottes de règles lavables, gourdes en inox coûte cher une fois. Mais il faut voir ces achats sur plusieurs années. Sur le coup c’est un budget qui se lissera dans le temps. Si vous ne pouvez pas y mettre ce prix d’un coup, demandez-les en cadeau, économisez en vendant des affaires inutilisées, ou encore repoussez cette étape à plus tard.

méthode BISOU

Les solutions pour gagner de l’argent pour éviter que le zéro déchet coûte cher

Pour s’équiper :

  • Etaler les achats: Pas besoin de s’équiper d’un coup. Vous pouvez étaler vos achats sur un ou deux ans. Grouper la commande permet de limiter les frais de port. Vous pouvez faire une « grosse » commande puis ne plus rien acheter pendant 6 mois / 1 ans.
  • Acheter d’occasion (brocante, Le bon coin, Vinted…)
  • Attendre une fête d’anniversaire ou Noël pour proposer l’idée à vos proches
  • Vendre ses objets, mettre l’argent de côté afin de réunir une somme souhaitée
  • Ne pas hésiter à prendre le temps pour un achat
  • De notre côté, nous avions fait une commande de gourdes pour toute la famille et deux ou trois autres produits. Ensuite, Noël approchant, nous avions glissé des objets utiles dans notre liste (tupperwares, bocaux, brosses à dents, cotons lavables….). A côté, je chinais des choses en brocante.
  • Toute l’année, je tiens une liste de nos besoins non urgents ; je pioche dans celle-ci pour donner des idées de cadeaux à mes proches ou les dénicher en brocante.

Voici 5 actions à mettre en place pour faire des économies:

  • Acheter d’occasion
  • Louer
  • Emprunter
  • Réparer
  • S’équiper durable

Pour manger mieux et bio

  • Y aller petit à petit. On a du mettre 7 ans pour passer au bio chez nous. Monsieur n’était pas convaincu et trouvait tout trop cher. Avant de se lancer dans le zéro déchet, nous mangions déjà bio ou de culture raisonnée. Du coup le passage au vrac ne m’a pas semblé plus cher. Si l’on est pas habitué aux aliments bio, c’est effectivement un autre budget.
  • Ne pas tout acheter bio. Les fruits d’été par exemple sont encore hors de prix pour nous. Nous privilégions la culture raisonnée dans ce cas. 
  • Pensez aussi au local et produits français. 
  • Cuisiner coûte moins cher. Cela prend du temps, cependant voici quelques astuces pour s’y retrouver : réaliser des plats simples, faire en plus grande quantité et congeler, cuisiner plusieurs plats en même temps, réaliser une fournée de gâteaux pour la semaine en augmentant les quantités… Dans un premier temps vous pouvez acheter les matières premières et cuisiner ; certes ce ne sera pas bio mais vous éviterez les additifs, conservateurs et autres saletés.
  • Consommez moins de viande mais de meilleure qualité. C’est pareil pour le fromage chez le fromager.
  • Préparer vos menus et votre liste de course à l’avance. Ainsi, vous gagnez du temps et de l’argent!

Voici 5 actions à mettre en place en cuisine pour faire des économies:

  • Préparer vos menus
  • Faire une liste de courses
  • Acheter local et de saison
  • Cuisiner des produits bruts
  • Utiliser les restes et épluchures

Acheter moins mais mieux. C’est également valable pour les objets, vêtements, les jeux, pour tout en fait.

Au final on s’y retrouve

Changer ses habitudes de consommation, faire maison, manger moins de viande, acheter d’occasion, réparer, coudre, emprunter… toutes ces solutions font réaliser des économies. On ne le voit pas de suite mais si on fait le calcul sur plusieurs années, on s’y retrouve. Par exemple, faire réparer les talons de mes bottes doit me coûter dans les 15 euros contre une paire neuves à 120 euros. Emprunter des bottes de pluie d’enfant à une amie pour une sortie scolaire ou un moule à ma mère pour réaliser une bûche de Noël ne me coûte rien. Tout comme réparer les jeans troués des enfants devant une série à la place d’en acheter des neufs. Acheter d’occasion diminue le prix par 2 ou 3. Il y a de nombreux autres exemples au quotidien.

Le zéro déchet coûte cher en temps

Vous allez me dire “ok mais ça prend du temps”. Oui, pour éviter que le zéro déchet coûte cher en argent, il va falloir optimiser votre temps. Tout se ré-équilibre avec le temps gagné à des tâches que vous ne faites plus. Par exemple, le temps que l’on gagne à ne pas courir les magasins pour un nouvel achat, on le prend pour réparer un pantalon abîmé. Ce temps peut aussi être réparti selon vos moments libres, de détente. Faites un test, et regardez combien de temps vous passez à “scroller” sur les réseaux sociaux. Cela peut être un plaisir de cuisiner en famille, de déposer un objet à réparer au détour d’une balade. En plus, vous pouvez même profiter d’une après-midi cuisine pour regarder votre dernière série sans culpabiliser!

Allez-y pas à pas. Faites en fonction de vos moyens, votre motivation, vos envies. Et n’oubliez pas, il faut voir sur le long terme et en globalité.


Si vous voulez économiser encore plus d’argent grâce au zéro déchet, inscrivez vous aux défis zéro déchet. Vous en recevez un par semaine! Ci-dessous:

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

Défis Zéro Déchet

Reçois un défi zéro déchet illustré par semaine!

Comments

comments

Previous Post Next Post

1 Comment

  • Reply Leopoldine 23 mai 2020 at 16 h 39 min

    C’est vrai, ça ne coute pas plus cher, sauf si on imagine continuer à consommer de la même façon, mais sans emballage jetable ! On se rend vite compte que cela n’a aucun sens. Le moins et mieux, c’est la clé de tout. On on fait de sacré économies au final !

  • Leave a Reply