Fournisseur d’Électricité Verte : faites le bon choix !
CONSOMMER AUTREMENT

Fournisseur d’Électricité Verte : faites le bon choix !

La part d’énergies renouvelables a augmenté au fil des années dans l’électricité distribuée en France. Cependant, il reste encore du chemin à faire… et pas qu’un peu ! L’hexagone est encore en dessous des 20 % fixés par l’Europe et continue de tourner majoritairement au nucléaire… En attendant que notre pays se décide à se réveiller un peu dans ce domaine, il est possible d’agir à son échelle en choisissant un fournisseur d’électricité verte vraiment fiable. En soutenant la production d’électricité à partir d’EnR, on encourage leur développement, et du même coup, le pays à aller dans le bon sens. Je vous livre un comparatif des fournisseurs d’électricité verte et mon expérience avec le mien !


Comment choisir le bon fournisseur d’électricité verte ?

Sans tarder, je vais partager avec vous le guide des meilleurs fournisseurs d’électricité verte dressé par Greenpeace. Vous y trouverez la liste des meilleurs élèves, des élèves corrects, de ceux qui sont à la traîne… et des pires cancres ! Sans surprise, voici les compagnies qui mériteraient un bon coup de règle sur les doigts : Eni, EDF, Engie, Total énergies. En dépit de l’image davantage tournée vers l’écologie et diversifiée que certaines d’entre elles ont voulu se donner en changeant de nom et en investissant effectivement dans quelques énergies renouvelables, ces compagnies continuent allègrement de rechercher de nouveaux gisements de pétrole et de dépenser de l’argent pour bichonner leur petites centrales à charbon ou nucléaires.

fournisseurs électricité mauvais

Bref, allons plutôt voir du côté des bon élèves, les vrais fournisseurs d’électricité verte, qui ont banni les énergies fossiles au profit des renouvelables et n’utilisent pas non plus d’énergies faussement « propres » comme le nucléaire : Le classement des meilleurs fournisseurs d’électricité verte.

Podium des fournisseurs d' ÉNERGIE VRAIMENT VERTE

Cette liste indique tous les détails que pourriez souhaiter connaître. Vous saurez si votre fournisseur d’énergie actuel s’approvisionne en nucléaire, en énergies fossiles ou renouvelables, et s’il soutient d’autres initiatives par l’investissement vert par exemple.

Alors, dans laquelle des quatre catégories proposées se trouve votre fournisseur ? Se proclame-t-il vert et récolte-il pourtant une mauvaise note ? C’est tout à fait possible. Mais comment, me diriez-vous ? Nous allons voir cela tout de suite !

Électricité verte : Greenpeace s’insurge !

On sait qu’aujourd’hui, on trouve d’un côté les véritables fournisseurs d’énergies vertes ou véritables producteurs de biens de consommation écoresponsables. Et d’un autre, les adeptes du Greenwashing. Concernant les fournisseurs d’énergie pas si verte, comment s’y prennent-ils pour appliquer discrètement de la poudre aux yeux ?

Certaines compagnies semblent avoir une drôle de définition du terme « énergie verte ». Ou plutôt, font semblant de ne pas la comprendre ! Cela correspond pourtant à une énergie renouvelable.

Selon la définition de l’ADEME, « le terme électricité verte désigne une électricité produite à partir de sources renouvelables, c’est-à-dire principalement les énergies hydraulique, éolienne, solaire et les énergies issues de la biomasse. » En plus d’être renouvelables, il est sous-entendu que ces énergies doivent être propres, émettrices d’une quantité la plus basse possible de CO2 et autres gaz à effet de serre.

Comme le dénonce Greenpeace, certaines compagnies comme Total énergies et consorts s’autoproclament fournisseurs d’énergies vertes alors qu’elles distribuent allègrement des énergies grises. Une variante du daltonisme ? Même pas… Pour résumer, il est possible d’obtenir l’étiquette « fournisseur d’énergie verte » tout simplement en achetant un certificat « garantie d’origine ». Mais derrière ce certificat, rien ne les oblige à fournir de l’électricité produite par éolienne ou énergie solaire. On peut très bien trouver une bonne part de charbon ou autres énergies fossiles bien sales dans leur production.

En sachant cela, on a envie de dire : « mais qu’est-ce qu’il n’ont pas compris, au juste, dans « énergies vertes » ? » 😀

La France, mauvaise élève à l’échelle européenne en matière d’électricité verte

Le bilan de la Commission européenne de 2019 est sans appel : la France est en retard dans le domaine des énergies renouvelables. Tandis que la Norvège et l’Islande crèvent le plafond des 20 % de part visés (avec près de 80%), dépassant même légèrement leurs propres objectifs, l’hexagone reste en-deça de ce qui a été fixé par l’Europe avec 16,6 %. Pire encore, si ce n’est pas le pays qui possède la part la plus basse d’EnR, c’est cependant celui qui est le plus en-dessous de ses propres objectifs, avec un écart de 5,8 % ! Allez jeter un coup d’œil au diagramme, vous verrez, c’est assez édifiant : statistiques énergies renouvelables 2019. Eh oui, notre pays est à la traîne malgré l’investissement de 24 milliards d’euros annoncé pour le plan de relance dans la transition énergétique.

La part des ÉNERGIES RENOUVELABLES Classement Ec.Europa.eu

En 2020, la part de nucléaire restait importante et largement majoritaire dans la production d’électricité en France. Elle s’élevait à 67,1 % devant l’hydraulique qui compte seulement 13 %. La part d’éolien, quant à elle, s’élève à 7,9 % et les autres énergies renouvelables sont encore en dessous. Mais alors quel est le problème avec le nucléaire ? Aux risques de m’attirer les foudres des pro nucléaires, qui ont par ailleurs de bons arguments, voici ce que j’en pense.

Le problème du nucléaire

Pour commencer, je vais aller dans le sens des pro nucléaire en admettant que c’est une énergie qui n’émet pas de carbone. Contrairement au charbon et au gaz qui eux participent activement au réchauffement climatique. D’ailleurs, l’exemple de l’Allemagne est souvent pris en exemple.

L’Allemagne est sortie du nucléaire

En effet, en 2011, l’Allemagne décide de sortir du nucléaire. Pour cela, le pays a du compenser par d’autres énergies comme le charbon, qui lui émet des gazs à effet de serre. C’est l’argument principal des pro nucléaires qui estiment que le nucléaire est une énergie plus propre que le charbon. Et c’est vrai. Sauf qu’en réalité, l’Allemagne a surtout compensé sa sortie du nucléaire par les énergies renouvelables, notamment grâce aux éoliennes. Malheureusement, la production de charbon reste un problème chez nos voisins mais il est tout aussi important dans nos propres frontières !

Le vrai prix du nucléaire

Une fois cet exemple donné, je vous propose de revenir aux problèmes liés directement au nucléaire. Tout d’abord, le nucléaire a besoin d’énormément d’eau. L’énergie nucléaire produit des chaleurs extrêmes qui doivent être refroidies par des quantités énormes d’eau. C’est pourquoi les centrales sont généralement installées près de fleuves ou au bord de la mer. Malheureusement, avec la crise climatique et les sècheresses successives, ce besoin en eau devient de plus en plus problématique. Ensuite, le danger le plus évident du nucléaire c’est lui-même ! Le moindre accident serait dramatique et on a pu en avoir la preuve avec Fukushima il y a quelques années. Pour tout vous dire, j’habite moi-même à quelques dizaines de kilomètres de la centrale nucléaire du Tricastin qui a connu quelques disfonctionnements inquiétants. Enfin, le plus gros problème de cette énergie est intimement liée au thème de ce blog: les déchets nucléaires.

Quels problèmes avec LE NUCLÉAIRE

Comment sont traités les déchets nucléaires?

Chaque année ce sont plus de 23000m3 de déchets nucléaires qui sont produits. Dans mon dernier livre « Ma bible du zéro déchet« , je vous explique comment sont traités tous nos déchets dont les déchets du nucléaires. En ce qui concerne ces derniers, et pour faire simple, certains peuvent être recyclés mais pour les déchets radioactifs et donc dangereux, la seule solution est de les stocker le temps que cette radioactivité disparaisse. Evidemment, vous imaginez bien que cela n’arrive pas en quelques mois ni en quelques années. Certains seront stockés plusieurs dizaines d’années alors que d’autres, les plus dangereux, le seront pendant des centaines d’années. Et cela sans assurance aucune des dégâts qu’ils causeront en attendant.

Alors qu’elle est la solution idéale? D’après moi, elle consiste en deux étapes: passer à l’électricité verte mais aussi et surtout, revenir à une sobriété énergétique en diminuant nos dépenses. En attendant, j’ai moi-même opté pour un fournisseur d’énergie verte depuis près de deux et voici mon retour.

Vous voulez de la vraie électricité verte ? Voici mon avis pour vous guider !

Eh oui, concernant les fournisseurs d’électricité verte, j’ai ma préférence ! Et pour cause, j’ai souscrit chez eux et j’en suis pleinement satisfaite. Alors, mon élève chouchou, le voici, j’ai nommé Ilek ! Comme vous avez pu le voir en début d’article, ce fournisseur d’énergie verte fait partie du haut du classement. mais avant d’opter pour cette voie verte, je me suis posé pas mal de questions. J’imagine que vous aussi vous vous en posez, donc voici quelques réponses. Bien entendu, si vous en avez d’autres, n’hésitez pas à les poser en commentaires et j’y répondrai au mieux. Et pour vous aider à passer ce grand pas, je peux vous parrainer en vous faisant gagner 25 € sur votre première facture. Pour cela, cliquez sur l’image et entrez mon code parrainage: ILEK271647.

parrainage Ilek

Est-ce compliqué de changer de fournisseur d’énergie?

Absolument pas ! La première chose à savoir c’est que vous n’êtes pas lié à votre fournisseur actuel. Donc, vous pouvez en changer quand vous le souhaitez sans raison précise. Si vous passez par Ilek, il vous suffit de cliquer sur ce lien, remplir le formulaire en quelques minutes et ils se chargent du reste. La résiliation de l’ancien fournisseur est automatique. Et ça marche aussi bien pour l’électricité que pour le gaz.

Comment contacter le service client?

Bonne nouvelle: Ilek est situé à Toulouse et le numéro de téléphone du service client est un simple fixe commençant par 05. En effet, le service client est non seulement basé en France mais aussi super réactif. Le peu de fois où j’ai eu besoin de les avoir au téléphone, je n’ai même pas eu d’attente et une réponse immédiate avec résolution du problème dans la foulée.

Passer à l’électricité verte coute-t-il plus cher?

Pas forcément. Evidemment, cela dépend tout d’abord de vos dépenses d’énergie dans la maison. Pour cela adoptez les bons gestes pour les réduire au maximum votre facture . En ce qui concerne l’abonnement, j’ai payé 2€ de plus par mois par rapport à EDF. Mais depuis, ma consommation s’est stabilisée et mes factures sont moins élevées qu’avant. Néanmoins, n’hésitez pas à comparer les tarifs ici.

D’où provient l’électricité verte chez Ilek?

Tout simplement de producteurs locaux, souvent proches de chez vous. D’ailleurs, Ilek cherche de nouveaux producteurs régulièrement afin de soutenir la filière et d’être toujours plus proches de vous.

provenance énergie verte ilek

Et voilà ! Rien de plus simple que de passer à l’énergie, vraiment, verte en cinq minutes. Alors prêts à sauter le pas?

Comments

comments

Previous Post Next Post

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply Violaine 14 avril 2022 at 11 h 36 min

    Bonjour,
    juste pr vous signaler que planète oui a été placé en liquidation judiciaire et transmis par le tribunal à un autre fournisseur pas vert du tout, comme j’y étais, je vous préviens!
    Merci de tous vos articles sur le blog, votre énergie, toussa toussa quoi!!
    Bonne journée

  • Leave a Reply